listening on social media

Êtes-vous à l’écoute sur les réseaux sociaux ?

La création et la publication d’un contenu de qualité pour votre audience est essentielle pour l’attirer, mais il est encore plus important, dans le climat digital actuel, de les écouter et de comprendre leurs difficultés et leurs besoins uniques.

Selon Brian Solis, « les personnes qui écoutent le mieux sont souvent celles qui ont la conversation la plus intéressante ». 

L’écoute sociale consiste à suivre les conversations que votre audience cible a en ligne, qu’il s’agisse de votre marque, de sujets liés à votre marque, de concurrents ou de problèmes qu’elle rencontre. Participer à la conversation est un excellent moyen de développer sa notoriété et sa communauté. L’écoute sociale vous permet de mieux comprendre votre public et ces informations serviront de base à l’amélioration de votre stratégie de campagne de marketing. 

La veille des réseaux sociaux et l’écoute des réseaux sociaux sont des termes généralement utilisés de manière interchangeable, mais il existe une différence. Avec la veille des réseaux sociaux, vous vérifiez simplement les mentions de votre marque afin de pouvoir y répondre de manière appropriée. En revanche, l’écoute des réseaux sociaux exige d’aller plus loin et d’analyser les conversations et les tendances qui entourent les mentions de votre marque, ainsi que le secteur d’activité dans son ensemble, puis d’utiliser les résultats pour prendre de meilleures décisions de marketing. 

Pour faire simple, la veille vous indique quelle activité a lieu et l’écoute vous indique pourquoi cette activité a lieu. 

 

L’écoute sociale permet de mieux comprendre votre secteur d’activité et votre audience cible. Les entreprises peuvent transformer ces informations en impact en développant des stratégies qui influenceront positivement leur audience. En pratiquant l’écoute sociale, vous découvrirez d’autres points douloureux ou domaines d’insatisfaction, ce qui vous donnera l’occasion de reconditionner un produit ou service existant ou de créer quelque chose qui répondra au problème de manière unique. 

Il existe plusieurs façons dont l’écoute sociale peut profiter à votre entreprise, qu’il s’agisse d’une petite, moyenne ou grande entreprise ;  

  • Elle vous permet de maintenir votre réputation en ligne :  

            En observant les mentions de votre marque, vous pouvez facilement donner suite aux commentaires positifs et négatifs. Le retour d’information est bénéfique pour une entreprise car il donne des indications sur la manière d’améliorer vos produits et services. Dans le cas d’un client mécontent, vous pouvez répondre rapidement et résoudre tout problème en suspens avant que l’histoire ne devienne populaire. Être proactif avec votre audience vous aide à maintenir une bonne réputation en ligne.   

  • Identifiez vos consommateurs (actuels et potentiels) et créez une relation avec eux : 

             Grâce à l’écoute, vous pouvez découvrir où les gens discutent de vos produits et services et communiquer directement avec eux. Vous êtes en mesure de concentrer vos efforts de marketing sur les bonnes personnes et la bonne plateforme. En procédant ainsi, vous apprenez à connaître vos consommateurs actuels, à découvrir des consommateurs potentiels et à établir une relation solide avec eux. 

  • Surveillez les activités de vos concurrents :  

             Ce n’est pas un secret que dans le monde des affaires, les entreprises « espionnent » leurs concurrents. En effet, nous apprécions tous une petite session de papotage sur ce que font nos concurrents. L’écoute sociale vous offre la possibilité d’écouter de façon digital les conversations des clients, ce qui vous permet d’en savoir plus sur les produits et services de vos concurrents. Vous pouvez également connaitre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, si leurs clients sont insatisfaits ou mécontents. Tout cela vous donne un aperçu de l’activité de vos concurrents et vous permet de prendre une longueur d’avance sur eux en élaborant des solutions adaptées à leur clientèle. 

  • Trouver des porte-parole et influenceurs pour la marque :   

               Il n’est pas nouveau qu’à l’ère du numérique, le bouche à oreille électronique (eWOM) a une influence considérable sur la décision d’achat des consommateurs. Grâce à l’écoute sociale, vous pouvez découvrir les personnes qui partagent des informations et des commentaires positifs sur vos produits et services. Une fois que vous avez identifié les partisans de votre marque, vous pouvez les récompenser pour la diffusion de messages positifs sur la marque. Cela peut également déboucher sur des opportunités d’influence, ce qui renforcera la pertinence de votre marque au niveau social. 

Si vous n’avez pas encore de stratégie d’écoute sociale, c’est le bon moment pour en mettre une en place. De nombreux outils gratuits sont disponibles pour vous aider à démarrer. Nous vous recommandons notamment Hootsuite, Tweetdeck, Google alerts, Social mention, Tweet reach et Brand watch.  

Pour les outils plus avancés, vous pouvez choisir d’investir dans des solutions d’écoute sociale de niveau entreprise. Vous pourrez ainsi surveiller les conversations des consommateurs autour de mots-clés, de phrases, de l’utilisation de la langue, des hashtags, des emoji et des termes spécifiques au secteur d’activité. Vous aurez une vue d’ensemble de la perception qu’ont les gens de votre marque et de vos produits. 

 

Quels que soient les outils que vous décidez d’acquérir, l’objectif est de maîtriser l’art d’écouter votre public et d’utiliser vos conclusions pour prendre des décisions stratégiques visant à améliorer l’expérience client. Après tout, la finalité de toute stratégie marketing repose sur la proposition de valeur faite au client.  

Comment garantir que vous fournissez la plus grande valeur à votre client ?  Comment identifier leurs difficultés afin de les résoudre ? En les écoutant ! 

 

PPC advertising

Quel est l’avenir de la publicité par PPC ?

La publicité au paiement par clic (PPC – en anglais pay per click advertising) est une forme de marketing où un annonceur paie pour chaque clic que ses annonces reçoivent. Les clics peuvent aboutir à une vente, à un appel ou à une simple visite du site internet.

Pourquoi la publicité PPC au lieu du SEO ?

Le PPC pourrait facilement être considéré comme une échelle qui vous aide à atteindre le sommet de l’arbre et à cueillir ces fruits. Le référencement s’apparente davantage à l’escalade d’un arbre, étape par étape. Le PPC est l’un des moyens les plus rapides pour une entreprise de faire des ventes ou de générer du trafic en un minimum de temps.

Comme il s’agit d’un raccourci vers le sommet, le PPC a tendance à être plus coûteux que le SEO, mais il en vaut totalement la peine pour les entreprises qui veulent gagner de la visibilité dès le départ.

L’environnement changeant de la publicité au paiement par clic.

Comme d’autres services digitaux, la publicité au paiement par clic subit une transformation massive année après année. Ce qui était considéré comme les meilleures pratiques de PPC il y a deux ans, peut ne plus fonctionner dans le domaine actuel du marketing, qui a évolué technologiquement.

Voici quelques changements auxquels il faut s’attendre :

  • IA PPC

De Her, Ex Machina aux superproductions mondialement reconnues telles que Iron Man, il devient évident que l’IA est importante pour accélérer les opérations humaines. Le PPC est un domaine qui intègre déjà l’intelligence artificielle.

Normalement, vous devez effectuer des recherches sur les mots clés, analyser la concurrence et prévoir les performances de vos campagnes publicitaires. Cela peut prendre beaucoup de temps, et lorsqu’il s’agit d’affaires, le temps est la ressource la plus précieuse.

Bien sûr, Google et d’autres plateformes publicitaires offrent des capacités d’IA en interne, mais elles sont encore rudimentaires au mieux. Cela signifie que vous devrez peut-être vous tourner vers d’autres outils de PPC tiers dotés de l’IA qui sont plus intelligents.

Parmi les plus connus, on peut citer Albert, Optmyzr, Marin et Acquisio. Ces outils peuvent prendre en charge la recherche de mots-clés, les prévisions budgétaires, la traduction d’annonces, l’analyse de données et bien plus encore.

Remarque : ce n’est pas parce que les outils alimentés par l’IA font fureur que vous devez vous contenter de n’importe lequel. Leurs performances dépendent des capacités de leur algorithme. Et nous savons tous que certains algorithmes sont médiocres.

  • Automatisation de processus

Toutes les entreprises sont guidées par une seule devise : faire des bénéfices (bien sûr en étant utiles à leurs clients). Et pour rester rentables, les frais généraux doivent rester dans une fourchette raisonnable. Pour être franc, les gestionnaires de campagnes publicitaires doivent encore s’acquitter d’un grand nombre de tâches manuelles qui pourraient bientôt être prises en charge par l’automatisation.

En raison de la quantité de plateformes et de réseaux, les gestionnaires publicitaires doivent toujours surveiller leurs campagnes. Heureusement, l’automatisation permet désormais une gestion fluide des enchères, avec de meilleures chances de précision et de rentabilité.

L’automatisation s’occupe de l’établissement de rapports et peut télécharger des analyses quotidiennes ou hebdomadaires pour les examiner. En outre, vous pouvez profiter de la fonction Dynamic Search Ads (DSA) qui exécute automatiquement les campagnes en fonction des données existantes. C’est génial, non ?

Mise en garde : Bien qu’il s’agisse d’un gain de temps, le DSA peut aller trop loin sur certains mots clés et facilement faire fausse route. Vous n’avez pas non plus le contrôle sur les titres du contenu, ce qui signifie que ce qui est publié peut ne pas correspondre exactement à l’image et aux objectifs de votre marque. Veillez donc toujours à prendre le temps de contrôler les processus automatisés.

TMD website articles visuals 3

  • Diversification des plateformes

Bien que l’automatisation finisse par s’imposer sur pratiquement toutes les plateformes, certaines se transformeront lentement. Et c’est une bonne chose. La stratégie d’enchères intelligentes de Google peut être utile par moments, mais elle peut facilement faire chuter vos performances. Cela est dû au fait qu’il n’y a aucune implication ou contrôle humain.

Remarque : la stratégie d’enchères intelligentes est une bonne stratégie pour les sites qui reçoivent plus de 50 conversions par jour. Plus les données de conversion sont nombreuses, plus il est facile pour l’algorithme d’élaborer de meilleures stratégies. Si vos ventes sont faibles, il est préférable de procéder à un PPC manuel.

D’autres plateformes, comme Microsoft Ads, permettent aux spécialistes du marketing d’accéder à des données solides pour prendre des décisions stratégiques. Vous avez le contrôle total de vos messages, de vos dépenses publicitaires et de votre portée.

  • Les vidéos seront toujours pertinentes.

Après Google, YouTube est le deuxième moteur de recherche le plus utilisé sur internet. Les statistiques indiquent que d’ici la fin de l’année 2022, le nombre de téléchargements sur YouTube sera supérieur à un million. Vous comprenez maintenant pourquoi vous devez commencer ou continuer à utiliser davantage de vidéos dans vos stratégies de publicité PPC.

Les vidéos ne se contentent pas de communiquer les idéaux de votre marque, mais elles montrent exactement ce qu’est un produit et comment il fonctionne. Et comme le nombre de consommateurs sur téléphone portable augmente, vous pourrez dormir sur vos deux oreilles en sachant que vos publicités obtiennent les vues et les clics qu’elles méritent.

  • L’expérience mobile aura plus d’importance

Oui, il n’est pas surprenant qu’il s’agisse de l’une des principales tendances en matière de PPC au cours des deux dernières années. Cependant, comme vous le savez probablement, le nombre d’utilisateurs de téléphones portables ne cesse d’augmenter d’année en année. De plus, des plateformes comme Facebook, Instagram et WhatsApp ont lancé les stories, qui facilitent le partage de vidéos courtes et percutantes.

À l’avenir, les marques qui veulent gagner gros devront s’assurer que leurs sites internet sont adaptés aux téléphones portables.

  • Croissance du contenu exceptionnel

De nombreux spécialistes du marketing se sont concentrés de manière intensive sur les points de données et ont élaboré des publicités adaptées à ces tendances. Comme on peut s’y attendre, le contenu peut facilement paraître inadapté à certains publics. De nombreux experts en publicité PPC indiquent qu’il y aura un regain d’efforts dans le contenu des annonces, avec des rédacteurs captant les besoins uniques de leurs publics.

  • De nouveaux efforts pour bloquer les mauvaises publicités

Les publicités ont parcouru un long chemin depuis les fenêtres pop-up nuisibles qu’elles étaient dans le passé pour arriver aux versions plus attrayantes que vous voyez sur Google, Facebook et Amazon. Par conséquent, pour que vos annonces soient autorisées à être publiées par la plupart des navigateurs, elles doivent être exceptionnelles.

À chaque mise à jour de Google Chrome, de plus en plus d’efforts sont déployés pour bloquer les mauvaises annonces. Et le plus fou, c’est que votre publicité pourrait être bonne mais si elle provient d’un réseau qui est vu comme moins fiable pour les utilisateurs, elle sera malheureusement critiquée. Donc, même si vous souhaitez réduire votre budget ou vous en tenir à une plateforme publicitaire à laquelle vous êtes habitué, assurez-vous qu’elle est bien reconnue.

 

Conclusion

L’avenir de la publicité PPC sera largement automatisé. Il y a beaucoup de nouveaux outils et de nouvelles méthodes qui vont certainement avoir un impact sur vos campagnes de marketing, même si c’est pour une courte période.

Vous pouvez vous en tenir à ce qui fonctionne actuellement, mais n’oubliez pas de vous familiariser avec les mises à jour à venir. Vous n’avez pas besoin d’adopter toutes les nouvelles approches. Testez-en plutôt quelques-unes et déployez celles qui offrent un meilleur retour sur investissement. L’avenir de la publicité au paiement par clic vous emballe-t-il ? Faites-le nous savoir.

Launching Your Business in Africa

Vous souhaitez lancer votre entreprise en Afrique ? Voici mon article sur la recette gagnante

D’aussi longtemps que je me souvienne, pour moi, le mot Afrique a toujours été synonyme d’opportunités infinies, de travail acharné et d’épanouissement professionnel. Connaissant les réalités de mon pays natal – et ayant été élevé dans une forte culture béninoise et togolaise – je me suis donné pour mission de contribuer à changer le récit africain du mieux que je pouvais à mon échelle. J’ai eu cette opportunité pendant près de cinq ans avec mon précédent employeur avant de lancer The METO DIGMA. La mission était passionnante et enrichissante : aider à combler le fossé numérique en Afrique, en particulier dans les zones rurales, grâce à notre solution de haut débit par satellite. Plus important encore, ce poste m’a permis d’en apprendre davantage sur le continent d’un point de vue commercial. Voici les principales leçons apprises sur la manière de lancer avec succès vos services en Afrique. 

 

1- Comprenez votre public. 

Vous ne pouvez pas faire des affaires avec des gens que vous ne comprenez pas. Cela semble logique, mais nous avons trop souvent des exemples où des marques ont fait des suppositions erronées d’un pays voisin à l’autre lors de la planification de leur lancement en Afrique. Ce continent est un puzzle de 54 pays, et chaque pays est rempli d’ethnies différentes ayant leur propre culture et leurs propres coutumes. Votre communication doit prendre en compte et intégrer ces différences. Par exemple, on ne communique pas de la même manière dans un pays francophone et dans un pays anglophone. Une bonne connaissance de ces cultures spécifiques vous aide à adapter votre produit aux coutumes et aux pratiques et à faire en sorte que les solutions que vous proposez soient pertinentes pour vos clients. 

 

2- Faites vos devoirs. 

Assurez-vous que vous abordez un problème réel auquel votre public est confronté. L’histoire de la jeune start-up qui essaie de reproduire un produit ou un service qui a été un succès aux États-Unis ou en Europe est maintenant un cliché en Afrique. La plupart de ces expériences se sont soldées par un échec. Essayez plutôt une autre voie. Comprenez le pays et, si nécessaire, partez de zéro et créez une stratégie spécifique à votre marché. 

  

3- Un bon marketing n’est rien sans une logistique adaptée. 

Assurez-vous que votre produit peut être disponible pour vos clients, partout. Mettez en place de bons canaux de distribution ou associez-vous à des entreprises qui disposent déjà d’un bon réseau si vous n’avez pas les ressources nécessaires en interne. Ne vous concentrez pas uniquement sur les grandes villes, mais aussi sur les petites et n’ayez pas peur des zones rurales. Plus vous êtes proche de votre consommateur, plus vous avez de chances d’être adopté par votre public, avec le soutien d’une bonne approche marketing. 

 

4- Testez vos idées jusqu’à ce qu’elles s’avèrent justes.  

L’Afrique est le lieu où vous pouvez tester des idées et essayer des produits jusqu’à ce que vous trouviez une bonne formule. Des services de covoiturage comme Bolt (anciennement Taxify) ou Heetch l’ont fait avec succès. Développez d’abord un produit minimum viable puis testez-le et améliorez-le grâce aux retours d’expérience. 

  

5- Ecoutez. 

En Afrique, comme ailleurs, les choses peuvent aller vite. Une position dominante peut être gagnée par des efforts et une attention constante. Mais elle peut aussi être perdue rapidement dès que l’on devient complaisant. Vous devez donc continuer à demander le feedback de vos partenaires, distributeurs, consommateurs, etc. Évaluez les commentaires et mettez en œuvre ceux qui peuvent améliorer votre produit. Soyez très prudent en ce qui concerne les commentaires relatifs au prix. Les consommateurs sont très sensibles au prix, quelle que soit la qualité de votre stratégie de communication 🙂 

  

N’oubliez pas que la grande majorité des personnes en Afrique vivent avec moins de 2 USD/jour. Donc, non seulement votre produit doit être bon, mais il doit aussi être proposé au bon prix en fonction des réalités du marché ciblé. Le prix est le premier déterminant de la décision d’achat. 

 

6- N’hésitez pas à passer au numérique.  

Selon Tidjane Deme, ancien responsable Google pour l’Afrique francophone, « les gens sous-estiment la capacité des Africains à adopter et à utiliser une technologie qui peut leur simplifier la vie. » Ne commettez pas cette erreur. L’actuelle pandémie de coronavirus l’a bien montré : misez aussi sur la technologie numérique ! Mais restez très simple. Le consommateur peut s’y adapter plus rapidement qu’il n’y paraît, ne le sous-estimez pas. Les ventes de smartphones explosent en Afrique et la connectivité est de mieux en mieux assurée. Mais n’oubliez pas qu’une grande partie de la population est analphabète, ce qui est l’occasion d’être créatif et d’innover sur la manière la plus efficace de s’adresser à cette partie de votre cible. Par exemple, les solutions vocales dans les langues locales ou les infographies claires se sont avérées efficaces. 

 

7- Utilisez les plaintes à votre avantage. 

Se plaindre est dans la nature humaine. Alors quand vos partenaires, distributeurs ou clients le font, ne le prenez pas personnellement. Au contraire, utilisez ce feedback comme une opportunité de croissance et créez un résultat positif à partir de celui-ci. Communiquez avec le partenaire, les distributeurs ou les clients insatisfaits pour comprendre le problème de leur point de vue, et voyez comment vous pouvez y remédier. N’oubliez jamais d’intégrer la stratégie de votre partenaire dans la vôtre, surtout dans une relation B2B – leur bonheur est le vôtre, de même que leur succès est fortement lié au vôtre. En Afrique, le service client compte, il est d’une grande importance et plus apprécié que sur la plupart des continents. Si vous traitez bien vos partenaires et vos clients et que vous êtes honnête avec eux, vous gagnerez en confiance et ils seront plus enclins à pardonner les erreurs que vous ferez en cours de route. Il s’agit de développer la confiance tout en grandissant ensemble. 

 

8- Les trois attributs du succès dans les affaires en Afrique 

Vous l’avez déjà entendu, faire des affaires en Afrique est très différent de ce qui se passe en Europe ou aux États-Unis. Néanmoins, il existe trois attributs qui vous faciliteront la vie. 

  

Premièrement : soyez résilient. Si vous ne parvenez pas à développer cet état d’esprit, il vaut mieux abandonner avant même de commencer. Vous serez confronté à de nombreux obstacles. Des choses simples peuvent devenir très compliquées. Une bonne idée peut se transformer en cauchemar avec une mauvaise approche. Préparez-vous à échouer. Réinventez-vous aussi souvent que nécessaire tout en restant réaliste. Ne vous découragez pas. Si vous apprenez à utiliser l’échec comme un escalier, vous finirez par réussir ! 

Deuxièmement : développez un état d’esprit ouvert en sachant que les opportunités sont infinies. En Afrique, vous ne cesserez jamais d’apprendre. Vous devez toujours être ouvert à de nouvelles perspectives. Les choses changent vite et le respect est un élément crucial de diverses cultures africaines. Vos concurrents sont là, à essayer de développer de nouveaux produits qui anéantiront les vôtres. Si vous voulez survivre, continuez à apprendre et à essayer de nouvelles choses. 

Enfin, soyez collaboratif et montrez l’exemple. Apprenez à travailler avec tout le monde et impliquez vos partenaires au bon moment. Le lien avec un partenaire ou un distributeur est l’atout le plus précieux d’une entreprise en Afrique. Si vous faites l’effort de bien le comprendre, de l’écouter et surtout de le respecter, il vous soutiendra à 100% et votre aventure commerciale sera plus facile. 

  

Comme le dit le dicton, apprendre c’est partager, alors dites-moi ce que vous en pensez dans la section des commentaires ci-dessous. Avertissement : les points énumérés ci-dessus ne constituent pas une liste exhaustive et ne représentent qu’un résumé de mon expérience sur le terrain.  

  

Merci !