Launching Your Business in Africa

Vous souhaitez lancer votre entreprise en Afrique ? Voici mon article sur la recette gagnante

D’aussi longtemps que je me souvienne, pour moi, le mot Afrique a toujours été synonyme d’opportunités infinies, de travail acharné et d’épanouissement professionnel. Connaissant les réalités de mon pays natal – et ayant été élevé dans une forte culture béninoise et togolaise – je me suis donné pour mission de contribuer à changer le récit africain du mieux que je pouvais à mon échelle. J’ai eu cette opportunité pendant près de cinq ans avec mon précédent employeur avant de lancer The METO DIGMA. La mission était passionnante et enrichissante : aider à combler le fossé numérique en Afrique, en particulier dans les zones rurales, grâce à notre solution de haut débit par satellite. Plus important encore, ce poste m’a permis d’en apprendre davantage sur le continent d’un point de vue commercial. Voici les principales leçons apprises sur la manière de lancer avec succès vos services en Afrique. 

 

1- Comprenez votre public. 

Vous ne pouvez pas faire des affaires avec des gens que vous ne comprenez pas. Cela semble logique, mais nous avons trop souvent des exemples où des marques ont fait des suppositions erronées d’un pays voisin à l’autre lors de la planification de leur lancement en Afrique. Ce continent est un puzzle de 54 pays, et chaque pays est rempli d’ethnies différentes ayant leur propre culture et leurs propres coutumes. Votre communication doit prendre en compte et intégrer ces différences. Par exemple, on ne communique pas de la même manière dans un pays francophone et dans un pays anglophone. Une bonne connaissance de ces cultures spécifiques vous aide à adapter votre produit aux coutumes et aux pratiques et à faire en sorte que les solutions que vous proposez soient pertinentes pour vos clients. 

 

2- Faites vos devoirs. 

Assurez-vous que vous abordez un problème réel auquel votre public est confronté. L’histoire de la jeune start-up qui essaie de reproduire un produit ou un service qui a été un succès aux États-Unis ou en Europe est maintenant un cliché en Afrique. La plupart de ces expériences se sont soldées par un échec. Essayez plutôt une autre voie. Comprenez le pays et, si nécessaire, partez de zéro et créez une stratégie spécifique à votre marché. 

  

3- Un bon marketing n’est rien sans une logistique adaptée. 

Assurez-vous que votre produit peut être disponible pour vos clients, partout. Mettez en place de bons canaux de distribution ou associez-vous à des entreprises qui disposent déjà d’un bon réseau si vous n’avez pas les ressources nécessaires en interne. Ne vous concentrez pas uniquement sur les grandes villes, mais aussi sur les petites et n’ayez pas peur des zones rurales. Plus vous êtes proche de votre consommateur, plus vous avez de chances d’être adopté par votre public, avec le soutien d’une bonne approche marketing. 

 

4- Testez vos idées jusqu’à ce qu’elles s’avèrent justes.  

L’Afrique est le lieu où vous pouvez tester des idées et essayer des produits jusqu’à ce que vous trouviez une bonne formule. Des services de covoiturage comme Bolt (anciennement Taxify) ou Heetch l’ont fait avec succès. Développez d’abord un produit minimum viable puis testez-le et améliorez-le grâce aux retours d’expérience. 

  

5- Ecoutez. 

En Afrique, comme ailleurs, les choses peuvent aller vite. Une position dominante peut être gagnée par des efforts et une attention constante. Mais elle peut aussi être perdue rapidement dès que l’on devient complaisant. Vous devez donc continuer à demander le feedback de vos partenaires, distributeurs, consommateurs, etc. Évaluez les commentaires et mettez en œuvre ceux qui peuvent améliorer votre produit. Soyez très prudent en ce qui concerne les commentaires relatifs au prix. Les consommateurs sont très sensibles au prix, quelle que soit la qualité de votre stratégie de communication 🙂 

  

N’oubliez pas que la grande majorité des personnes en Afrique vivent avec moins de 2 USD/jour. Donc, non seulement votre produit doit être bon, mais il doit aussi être proposé au bon prix en fonction des réalités du marché ciblé. Le prix est le premier déterminant de la décision d’achat. 

 

6- N’hésitez pas à passer au numérique.  

Selon Tidjane Deme, ancien responsable Google pour l’Afrique francophone, « les gens sous-estiment la capacité des Africains à adopter et à utiliser une technologie qui peut leur simplifier la vie. » Ne commettez pas cette erreur. L’actuelle pandémie de coronavirus l’a bien montré : misez aussi sur la technologie numérique ! Mais restez très simple. Le consommateur peut s’y adapter plus rapidement qu’il n’y paraît, ne le sous-estimez pas. Les ventes de smartphones explosent en Afrique et la connectivité est de mieux en mieux assurée. Mais n’oubliez pas qu’une grande partie de la population est analphabète, ce qui est l’occasion d’être créatif et d’innover sur la manière la plus efficace de s’adresser à cette partie de votre cible. Par exemple, les solutions vocales dans les langues locales ou les infographies claires se sont avérées efficaces. 

 

7- Utilisez les plaintes à votre avantage. 

Se plaindre est dans la nature humaine. Alors quand vos partenaires, distributeurs ou clients le font, ne le prenez pas personnellement. Au contraire, utilisez ce feedback comme une opportunité de croissance et créez un résultat positif à partir de celui-ci. Communiquez avec le partenaire, les distributeurs ou les clients insatisfaits pour comprendre le problème de leur point de vue, et voyez comment vous pouvez y remédier. N’oubliez jamais d’intégrer la stratégie de votre partenaire dans la vôtre, surtout dans une relation B2B – leur bonheur est le vôtre, de même que leur succès est fortement lié au vôtre. En Afrique, le service client compte, il est d’une grande importance et plus apprécié que sur la plupart des continents. Si vous traitez bien vos partenaires et vos clients et que vous êtes honnête avec eux, vous gagnerez en confiance et ils seront plus enclins à pardonner les erreurs que vous ferez en cours de route. Il s’agit de développer la confiance tout en grandissant ensemble. 

 

8- Les trois attributs du succès dans les affaires en Afrique 

Vous l’avez déjà entendu, faire des affaires en Afrique est très différent de ce qui se passe en Europe ou aux États-Unis. Néanmoins, il existe trois attributs qui vous faciliteront la vie. 

  

Premièrement : soyez résilient. Si vous ne parvenez pas à développer cet état d’esprit, il vaut mieux abandonner avant même de commencer. Vous serez confronté à de nombreux obstacles. Des choses simples peuvent devenir très compliquées. Une bonne idée peut se transformer en cauchemar avec une mauvaise approche. Préparez-vous à échouer. Réinventez-vous aussi souvent que nécessaire tout en restant réaliste. Ne vous découragez pas. Si vous apprenez à utiliser l’échec comme un escalier, vous finirez par réussir ! 

Deuxièmement : développez un état d’esprit ouvert en sachant que les opportunités sont infinies. En Afrique, vous ne cesserez jamais d’apprendre. Vous devez toujours être ouvert à de nouvelles perspectives. Les choses changent vite et le respect est un élément crucial de diverses cultures africaines. Vos concurrents sont là, à essayer de développer de nouveaux produits qui anéantiront les vôtres. Si vous voulez survivre, continuez à apprendre et à essayer de nouvelles choses. 

Enfin, soyez collaboratif et montrez l’exemple. Apprenez à travailler avec tout le monde et impliquez vos partenaires au bon moment. Le lien avec un partenaire ou un distributeur est l’atout le plus précieux d’une entreprise en Afrique. Si vous faites l’effort de bien le comprendre, de l’écouter et surtout de le respecter, il vous soutiendra à 100% et votre aventure commerciale sera plus facile. 

  

Comme le dit le dicton, apprendre c’est partager, alors dites-moi ce que vous en pensez dans la section des commentaires ci-dessous. Avertissement : les points énumérés ci-dessus ne constituent pas une liste exhaustive et ne représentent qu’un résumé de mon expérience sur le terrain.  

  

Merci ! 

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 + 12 =